fbpx

Gestion des équipes en télétravail

Gérer des équipes en télétravail : deux concepts-clés pour diminuer l’éloignement

En mars dernier, le premier ministre du Québec a lancé un appel aux entreprises afin que celles-ci privilégient le télétravail lorsque possible. Pour plusieurs employés à l’échelle de la province, cette demande gouvernementale a signé le début d’une nouvelle expérience professionnelle : le travail à distance. Bien que cette pratique soit utilisée depuis déjà plusieurs années au sein de diverses entreprises, le télétravail restait encore majoritairement peu présent dans les milieux professionnels. Maintenant, on entend ce mot pratiquement chaque jour!

 

Le télétravail a de nombreux avantages, mais comporte aussi sa part d’inconvénients et de défis. On pense notamment à comment rester connectés malgré la distance? Comment garder le flux d’informations et de communication ouvert et efficace? Ou encore, comment naviguer entre les problèmes techniques qu’on risque d’expérimenter?

Si on occupe une position de gestionnaire ou de chef d’entreprise, on peut aussi se demander de quelle manière on peut mieux gérer nos équipes à distance et garder la cohésion entre nos employés.

On s’est tourné du côté du podcast Worklife, d’Adam Grant, psychologue organisationnel pour trouver quelques pistes de réponses concernant les questions plus haut. Dans l’épisode How Science Can Fix Remote Work, Adam Grant présente deux concepts à garder en tête lorsqu’on souhaite gérer efficacement des équipes de travail : l’identité commune et la compréhension commune.

L'identité commune

Commençons avec l’identité commune. Puisque la présence physique n’est plus possible et que les contacts quotidiens (non virtuels) entre collègues sont quasi inexistants, il est important de renforcer le sentiment d’identité commune au sein de notre équipe ou de nos équipes virtuelles. Pour faire court, l’identité commune est l’idée que nous formons une seule et unique équipe et que nous sommes tous dans le même bateau. En solidifiant ce concept chez les employés, on réduit les risques de se trouver confrontés à une situation de « eux versus nous ».

Comme chaque équipe ou chaque employé possède bien souvent ses propres objectifs et ses propres tâches, une identité commune solide permet d’éviter le plus possible la distanciation mentale entre chaque individu. Une manière toute simple de travailler sur cette identité commune, c’est en attribuant un but collectif à l’équipe. En ayant un objectif partagé, il est ainsi plus facile de tisser des liens entre les actions des différents employés et de se sentir concerné par le travail de l’autre. D’ailleurs, selon les recherches de Martine Haas, publiées dans le Harvard Business Review, clarifier les rôles de chacune et chacun apporte aussi beaucoup de positif et de compréhension mutuelle.

La compréhension mutuelle

La compréhension mutuelle, c’est d’ailleurs le deuxième concept soulevé par Grant. Quand nous sommes au bureau, nous pouvons discuter sur l’heure du dîner, à la pause-café, etc. Ces discussions informelles nous permettent d’avoir une meilleure compréhension de la situation de nos collègues et apportent éventuellement de l’empathie face aux autres.

En télétravail, il faut être capable de garder cette compréhension commune entre les membres d’une équipe sans quoi, certaines frustrations peuvent se créer. « Pourquoi le comptable se déconnecte chaque jour à 15h alors que moi, je travaille jusqu’à 17h? Il travaille moins que moi! » est le genre de réflexion qui peut s’immiscer dans les relations de travail si on ne connaît pas le contexte de l’autre… pourtant, cette personne qui se déconnecte à 15h chaque jour commence peut-être sa journée à 6h du matin et doit finir plus tôt, car elle prend soin de son enfant malade. Difficile de le savoir si on ne met pas en place un espace où il est possible de parler de la réalité de chacun en toute ouverture.

Pour favoriser cette compréhension commune, on peut créer des espaces de discussions non reliés au travail. Par exemple, au début d’une réunion en vidéoconférence, plutôt que d’aller droit au but, on peut poser des questions à chacun des participants. En tant que gestionnaire ou patron, on peut aussi partager de petites anecdotes sur notre situation. Ainsi, ça aide à retrouver l’humain derrière le travailleur.

Et de manière individuelle, comment pouvons-nous mieux gérer le télétravail? La plupart des experts s’entendent pour dire que l’instauration d’une routine est primordiale. À chacun de s’organiser comme il l’entend, mais il est recommandé, si possible, de dédier une pièce ou un endroit spécifique de notre domicile au télétravail. Ainsi, il est plus facile de déconnecter une fois la journée terminée. Sans routine ou petites règles pour encadrer notre pratique en télétravail, il peut être facile de déborder et se ramasser à faire du temps supplémentaire sans s’en rendre compte.

 Au final, avec l’instauration d’une bonne communication entre les différents membres de l’équipe et d’une certaine routine individuelle, le télétravail pourra s’effectuer sans trop de difficultés!

Sources:

Harvard Business Review

HBR IdeaCast

WorkLife with Adam Grant

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin